Théâtre subventionné par la Mairie de Paris

Recherche sur notre site

Créer un compte
Image Background

théâtre

BLUE TRAIN
Antoine Sarrazin & Raphaël Naasz
----
22 > 24 nov

22 & 23 nov - 20h
24 nov - 21h

BLUE TRAIN
Mise en scène : Antoine Sarrazin & Raphaël Naasz

Musique : Baptiste Thiebault

 

Avec : Antoine Joly, Raphaël Naasz, Antoine Sarrazin, Clara lama Schmit, Baptiste Thiebault
Dramaturgie : Mathilde Hug
Scénographie : Juliette Minchin
Son : Jonathan Martin
Lumières : Félix Depautex
Production : Les-culs-de Jatte de l'espace.

 

Blue Train vous embarque dans le voyage fantastique et fantasmé de 5 personnes, qui, à la façon de Cendrars dans sa Prose du Transsibérien vont tenter "d'aller jusqu'au bout", par la mer, la terre, sur rails, dans les airs et sans gravité...
Concert de théâtres multiples, alliant poèmes en prose, roman d'exploration, écriture collective, chants, influences free-jazz et rock, variété française et pop... les 5 acteurs-musiciens toujours au plateau, font de tout ce qui constitue leur héritage, leurs instruments de navigation dans cette épopée baroque de l'existence, ce voyage sans retour, par delà les continents et les planètes, à travers le temps, aux confins de l'imagination, immobile et libérateur.

 

D’après La prose du transsibérien de Blaise Cendrars, Naxos de Mathilde Hug, Voyage au bout de la nuit de Louis-Ferdinand Céline.
Et d’après des compositions de Baptiste Thiébault, My hearts in the Higlands d’Arvo Part, Blue Train de John Coltrane.

 

En première partie le 24 novembre
Une soirée sous le signe du Théâtre et de la musique !

 

■ 19h
Rire dans la Nuit
Imaginé par Guillaume Mika - Cie des trous dans la tête
Rire dans la Nuit est une entité musicale mutante. Différentes combinaisons de musiciens se retrouvant autour d'une recherche chaque fois unique, basée autour d'improvisations préparées. Ce soir c'est Guillaume Mika, Johan Cabé, Aurélie Miermont et Romain Dutheil qui en seront les joyeux laborantins.
"Partir, c'est mourir un peu. Mourir, c'est partir un peu trop." - Vladimir Nabokov

 

■ 20h
Comment j’ai mangé mon cœur
Texte de Damien Dutrait
Musiques de Nicolas Cloche et Pierre Tanguy
Deux musiciens comme deux ventricules d’un coeur battant, en fusion, en souffrance, en rupture. Au centre : le porteur du texte, libre chanteur, scandeur, diseur, slameur...

enveloppeInscription newsletter