SAISON 19-20
Théâtre subventionné par la Mairie de Paris

Recherche sur notre site

Créer un compte
Image Background

danse

PLATEAU PARTAGÉ #1
----
9 janvier

14h

TREMPLIN

Tremplin est un projet de soutien aux auteurs chorégraphiques émergents dans les métropoles du Grand Ouest, en lien avec Paris. Piloté par Danse à tous les étages, Tremplin rassemble les structures labellisées pour le développement de la danse et construit une dynamique entre ces acteurs et leurs associés, sur leur territoire. Avec le soutien de l’ODIA Normandie et de Spectacle vivant en Bretagne.

 

 

Sébastien Laurent

SOURDRE
Chorégraphie & interprétation : Sébastien Laurent

 

Qui est ce personnage, regard noir du coin de l’œil ? Il peut faire peur, ou faire rire. Il est contraint et va chercher à se libérer. Il va chercher dans son histoire, quelque chose à faire jaillir et à relier avec l‘espace.


Katell Hartereau & Léonard Rainis
THE WALL

Chorégraphie : Léonard Rainis, Joachim Maudet
Interprétation Joachim Maudet et un enfant

 


The Wall c'est l'histoire de Pink, un danseur. Autour de lui, il y a un enfant. Mais il ne peut pas le voir...

 

Jennifer Dubreuil Houthemann
SOIE
Être auprès de soi et ne plus être soi même
Chorégraphie: Jennifer Dubreuil Houthemann
Interprétation : Jennifer Dubreuil Houthemann Création Musicale : Maewen Forest et Alexis Poillot

 

SOIE est une danse obsessive, circulaire, une orchestration des coïncidences, une valse entre l'âme et le corps. Contemplation hypnotique, la danseuse est sur scène en constante métamorphose, imperturbable, laissant la soie glisser sur sa peau.

 

Sofian Jouini

NATURES
Chorégraphie et interpretation: Sofian Jouini
Dramaturgie: Guillaume Bariou
Lumière: Willy Cessa

 

Le point de départ de Sofian Jouini pour NATURES est le constat anxiogène de l’impact du monde construit sur le monde intérieur, sur la conscience, et le reflux de celle-ci sur le corps. Pour le chorégraphe, ce sera donc le corps, sa potentialité, ses besoins, sa structure et sa malléabilité, comme une interface entre l’extérieur et l’intérieur, une interface poreuse, pas de séparation, plus de séparation, fini la culture et la nature, tout est Nature.

 

Alexandre Fandard

TRÈS LOIN À L'HORIZON
Chorégraphie : Alexandre Fandard
Interprétation : Alexandre Fandard & Leïla Ka



À travers l'image du Wanderer (le promeneur) Alexandre Fandard interroge cette marche toujours recommencée, élan, désir, ou tentative d'atteindre l'horizon... En puisant dans le clair-obscur tant aimé des peintres romantiques, il construit par la danse et la scénographie une sorte de « paysage état d'âme » sur scène : l'homme, ses désirs, ses limites mais également son pouvoir de sublimer ce qu’il ne comprend pas, ce qu’il ne peut atteindre.

enveloppeInscription newsletter